Sadek – Bender de l’album #VVRDL

vvrdl

Sadek Bender paroles

[showhide type= »post » more_text= »Cliquez ici pour Afficher les paroles… » less_text= »Cliquez ici pour Masquer les paroles… »]

[Intro]
Hein
Oulalalala
Han

[Couplet unique]
Fuck le casino et ces grosses putes qui peuplent l’assemblée
Vendent la coke comme Mickey Munday
C’est mieux qu’sucer des bites sur Pokémon Go
Pas le même délit, pas le même saut
C’est pas les mêmes sommes, c’est pas les mêmes ‘teilles
Ils parlent dans mon dos, ils lécheraient le sol pour un sunday
J’ai l’cerveau ravagé, j’viens d’m’échapper du zoo
Fuck l’humanité, j’suis de’vnu un robot
Le cœur métallisé, j’ai réalisé qu’on est des animaux
Quand ils nous tuent, ils s’font jamais juger
Paix à l’âme d’Adama Traoré
Arabes et noirs, on voit de toutes les couleurs
Miroir, miroir, j’suis pas né dans un chou-fleur
Les flics ont une matraque, bah moi, j’ai une grosse bite
Et avec leurs daronnes, j’fais souvent du CrossFit
Des squats, des pompes, des abdos, j’les baise
La salle de fitness, c’est mon centre équestre
Belmondo, De Funès, Dujardin d’la tess
Entre eux, Pablo et Jean-Yves Lafesse
J’les encule, ils acquiescent
J’les dépèce, ça m’apaise
En HD, en basse def, en 4K, okay
J’bibi, arbi AK-47 black sous l’sederi
J’t’en prie, vas-y, le sang de l’ennemi relève le goût de linguinis
Néri, néri, je veux pas bosser à la mairie
J’veux un Lamborghini livré en bas d’chez moi avec Halle Berry
J’viens d’me payer les mêmes jouets que Lara Croft
Quelqu’un veut-il vérifier qu’c’est des airsofts ?
Cinq zéros par chèque, deux cents euros par chatte
Ton moteur et tes jantes, c’est l’prix du pare-choc
Mi-hyène, mi-robot, je n’ai plus d’oxygène
Dorénavant, j’m’entraîne à respirer d’l’azote
Y’a une grotte dans le fond d’ma tête
Et foutu est le démon qui l’habite
C’est Iblis qui m’a fait vendre du shit
Sur ma première plaquette, y’avait écrit « t’inquiète »
J’étais obèse et moche
Et les poches étaient leg’
Ouais, ouais, c’était chaud
Dieu merci, y’a la neige
Et ça tourne en rond dans la pièce
J’suis mort, y’a plus rien qui m’blesse
Et mes jnouns obéissent aux caprices
Ah, j’me déteste trop rfif
J’sais que la vie n’est qu’un test, t’inquiète pas
Quarante-quatre millimètres , j’effraie Romain
Fait saliver les milieux d’la Roma, oh
J’ai tout mon temps pour les détruire, les faire avaler
Dans leurs sanglots, je veux qu’ils se noient
Aucun plaisir à les rafaler, hop la
Ça sert à rien de m’appeler « le sang »
Méfiant, moi, j’dors sur le dos
Loin d’être négligeant, fatigué d’être vivant, han
Un millier de mi-temps sur le rain-té
Évidemment qu’on l’a payé
L’arbitre là doit se faire escorter, tu croyais quoi ?
Les sourds et muets rachètent les voix
Oh nan, suis-moi, c’est la loi
Han, c’est moi la loi
J’ai moins d’amis que de doigts
Personne ne va centrer
Chacun pense à son contrat
Mais quand ça va rentrer
Ne vous tournez plus vers moi

[/showhide]

Sadek

Les gants Sadek de l’album #VVRDL

Sadek – Booska Sanz